Histoire de la Nativité en l'église Saint-Michel

Publié le par Paul Moes

Dimanche 14 décembre à 17h00 Eglise St. Michel à Luxembourg (dans le cadre des Winterlights)

 

Weihnachtshistorie - Histoire de la Nativité

Sur la route des orgues IV

 

Ensemble Vocal du Luxembourg (Fränz THEIS, direction)



Ensemble vocal EUROCANTICA (Rosch MIRKES, direction)

BASSANO ENSEMBLE BERLIN (Posaunenchor)

Juan ULLIBARRI, cornet à bouquin Keal COOPER, Clemens ERDMANN, Ercole NISINI, sacqueboute 

   


Thierry FERRE, Grandes Orgues et Frédéric MAYEUR, orgue positif

Das Programm ”Die Weihnachtshistorie” ist eine Mischung aus Vokal- und Instrumentalmusik mit Werken von Johann Sebastian Bach, Benjamin Britten, Jacobus Gallus, Hans Leo Hassler, Francis Poulenc, Michael Praetorius, Gottfried Reiche, Samuel Scheidt, Heinrich Schütz, Georg Philipp Telemann und Johann Vierdanck.
4stimmige und 6stimmige Chorsätze, sowohl aus dem Frühbarock sowie auch aus dem 20. Jahrhundert, werden abwechselnd aus dem Altarraum und von der Empore vorgetragen, teils von der Orgel, teils von einem Posaunenchor, bestehend aus einem Zink sowie Alt-, Tenor- und Bassposaune, begleitet.  In dieser sehr abwechslungsreichen Aufführung kommen die Protagonisten der Weihnachtsgeschichte - Engel, Hirten, Priester, Schriftgelehrte und Herodes - sehr klangunterschiedlich zu Wort.

 

 

THIERRY FERRE, Grandes Orgues

Après avoir débuté l’orgue à l’école de Musique de Forbach avec François Ménissier, Thierry Ferré entre dans la classe d’orgue de Norbert Pétry au Conservatoire National de Région de Metz où il obtient une médaille d’or, un premier prix de perfectionnement et un diplôme de concert. Parallèlement à cela, il se perfectionne dans le département de musique ancienne, en classe « d’orgue renaissance », dans le même établissement où, là encore, il obtient une médaille d’or, un premier prix de perfectionnement et un diplôme de concert. Il complète sa formation en basse continue avec Anne-Catherine Bucher et en musique de chambre baroque avec Christian Billet en décrochant une médaille d’or et un premier prix de perfectionnement. En 2006, il rejoint la classe de Francis Jacob au Conservatoire de Strasbourg pour se préparer à passer un diplôme de spécialisation. Titulaire d’une licence de musicologie des universités de Strasbourg et de Metz, il s’est aussi formé au CEFEDEM de Lorraine où il a obtenu son Diplôme d’Etat pour l’enseignement de l’orgue. Thierry Ferré est professeur d’orgue, de basse continue, d’harmonie et de musique de chambre au Conservatoire à Rayonnement Intercommunal de Forbach et à l’AFORGEP (Association pour la Formation des Organistes des Eglises Protestantes) à Strasbourg. Largement intéressé par le chant choral, il crée l’Ensemble Vocalis en 2007 pour promouvoir la musique sacrée accompagnée par l’orgue ; le premier projet fut la Messe Solennelle en ut # mineur de Louis Vierne, en collaboration avec un chœur belge, et donnée au cours de quatre concerts en Moselle, et en Belgique, dont un à la Cathédrale de Bruxelles. Directeur artistique de l’Association des Amis des Orgues de Forbach, il est également organisateur du Festival d’Orgues Transfrontalier Forbach-Völklingen et titulaire de l’orgue néo-classique Haerpfer-Hermann de l'église Saint-Rémi ainsi que de l’orgue baroque Haerpfer de l'église protestante de Forbach.

 

FREDERIC MAYEUR, orgue positif

Né à Longwy en 1976, Frédéric MAYEUR commence son parcours musical par l’étude du piano dans sa ville natale. Particulièrement attiré par l’orgue, il entre en 1994 au Conservatoire National de Région de STRASBOURG où il aura la chance d’étudier cet instrument dans les classes d’André STRICKER et Marc SCHAEFER. Il étudie également le clavecin avec Aline ZYLBERAÏCH et la musique ancienne avec Martin GESTER . Après avoir obtenu le premier prix d’orgue, le premier prix de clavecin et le D.E.M du Conservatoire de STRASBOURG en juin 1999, il est accepté premier nommé dans la classe d’orgue d’Olivier LATRY et Michel BOUVARD au C.N.S.M de PARIS, études qu’il conclut en juin 2002 par l’obtention du premier prix d’orgue et du Diplôme de Formation Supérieure, section « orgue-interprétation ». Il y étudie également l’écriture dans les classes de Jean-François ZYGEL (harmonie) et Jean-Baptiste COURTOIS (contrepoint). Titulaire du Certificat d’aptitude à l’enseignement de l’orgue, Frédéric Mayeur enseigne l’Analyse, la Culture Musicale et la Formation Musicale eu sein du Conservatoire de Musique d’Epinal depuis septembre 2005. Il est également formateur d’organistes liturgiques dans le cadre de l’A.D.E.M.U.S.A.M, dans le diocèse de METZ. Organiste titulaire du grand-orgue Cavaillé-Coll de saint Eucaire de METZ, Frédéric MAYEUR donne de nombreux concerts en France et à l’étranger, tant en soliste qu’au sein de formations diverses (en duo avec Steve Marques (trompette), Vincent Tricarri (hautbois), ensemble de cuivres et percussions avec « Mines de cuivres », orchestre symphonique… ).   

 

 

BASSANO ENSEMBLE BERLIN 

Cet ensemble reprend le nom du célèbre cornettiste Venicien Giovanni Bassano (1550-1670) qui dirigea l´ensemble instrumental de la Basilique St. Marc de Venise. Le groupe constitué de six musiciens s´est donné pour but de faire revivre les musiques de prima et secunda practica du XVIème XVIIème siècle. Partant de la distribution standard comprenant 2 cornets à bouquins, trois trombones et orgue, l'ensemble peut être complété selon l´occasion par des anches ou des cordes. Le timbre des cuivres historiques se marie parfaitement avec les ensembles vocaux. 
Le répertoire de l´ensemble s´étend des oeuvres polyphoniques des maîtres de la renaissance, de Josquin à Palestrina jusq'à la musique instrumentale européenne du XVIIème, plus particulièrement Canzones, Sonates et danses. 
Les musiciens jouent régulièrement avec des ensembles renommés comme La Fenice Paris, Musica Fiata Köln, Ventosum Paris, Cum Alta, Lautten Compagney Berlin, Johann Rosenmüller Ensemble, Ecco la Musica, Balthasar Neumann Ensemble ainsi qu'avec les orchestres réputés comme entre autres le Freiburger Barockorchester, l´Academie für Alte Musik Berlin, le Concert spirituel, Concerto Grosso Berlin, Elbipolis Barockorchester Hamburg. 
Exécutants:Anna Schall, Juan Ullibarri, cornet à bouquin, Keal Cooper, Clemens Erdmann, Ercole Nisini, sacqueboute

 

EUROCANTICA

créé en 1987 en tant que composante du Cercle culturel  des Communautés européennes à Luxembourg, l’ensemble vocal  «Eurocantica» tire indéniablement sa spécificité de la diversité des  membres qui le composent. Fort d’une quarantaine de personnes,  l’ensemble réunit en effet des choristes issus de presque tous les  États membres de l’Union européenne. Provenant, les uns, des  institutions européennes sises à Luxembourg, les autres du secteur  privé, éducatif ou associatif, tous ont en commun l’amour de la  musique et du chant.  Dirigé par Rosch Mirkes depuis 1997, l’ensemble aborde  un répertoire extrêmement varié allant de la musique sacrée du Haut  Moyen-Âge ou de la Renaissance aux oeuvres les plus contemporaines  telles que l’«Immanuel» ou le «Te Deum», oeuvres du compositeur  luxembourgeois Luc Rollinger, créées en 2004, en passant par les musiques folkloriques et populaires d’Amérique latine ou la musique  russe de la première moitié du siècle dernier, telle la cantate  «Alexandre Nevsky», de Serge Prokofiev.  En dépit de cet éclectisme, les deux périodes de prédilection  d’Eurocantica restent toutefois les périodes baroque et romantique. Après avoir interprété, à de nombreuses reprises, des oeuvres telles  que le «Gloria» de Vivaldi ou des oeuvres d’autres compositeurs  célèbres tels que Bach, Brahms, Händel, Haydn, Mozart, Pachelbel,  Telemann, Rossini ou Puccini, notamment avec l’ensemble Ars  Musica, de Nancy, et le Luxembourg Philharmonia Orchestra,  sous la direction de Martin Elmquist, Eurocantica a ainsi donné,  en 2005, un concert intitulé «De Bach à Vivaldi», au cours duquel  il a interprété plusieurs oeuvres de cette époque extraordinairement  riche sur le plan musical. En 2002, l’ensemble a chanté le «Stabat  Mater» de Franz Schubert, à l’occasion du 10ème anniversaire de la  création de l’orchestre Estro Armonico, orchestre qu’il a d’ailleurs  retrouvé et accompagné à de nombreuses reprises lors de concerts  ultérieurs, notamment en mars 2006, dans l’interprétation de la  Messe en ré d’Antonín Dvorák ou encore, en novembre de la  même année, dans celle de la Messe du couronnement de Mozart  sous la direction de Guy Van Waas.  À l’invitation de chefs étrangers et, notamment, à l’occasion  de son 20ème anniversaire, Eurocantica a par ailleurs donné plusieurs  concerts à l’étranger, notamment en République tchèque (en 1998),  en France (en 2002, 2003 et 2007) et en Allemagne (en 2006) où  il a interprété plusieurs oeuvres de son répertoire de musique sacrée,  telles la «Missa di Gloria» de Puccini ou la «Missa Capellae  Pontificae» de Scarlatti et dernièrement le Requiem de Michael Haydn et de Gabriel Fauré.

 

Ensemble Vocal du Luxembourg

Das ”Ensemble Vocal du Luxembourg” (EVL) wurde 1991 von dem luxemburgischen Chorleiter Pierre Cao gegründet. Die wöchentliche Probenarbeit ermöglicht es, jährlich vier verschiedene Projekte zu realisieren.
War dieser Kammerchor anfangs eher auf zeitgenössische Musik spezialisiert, so erarbeitet das 30 Mitglieder umfassende Ensemble nun schon seit Jahren Musik sämtlicher Epochen, also von Barock bis zur Moderne, und tritt sowohl mit A-capella-Werken als auch mit kleinen oder größeren Orchesterwerken auf.
Seit 2007 verpflichtet das Ensemble für jedes Projekt einen anderen Chorleiter, um somit dem Chor die Möglichkeit zu geben, ein Maximum an Erfahrungen zu sammeln. Das Vokalensemble hat u.a. mit Ariel Alonso, Gabriel Baltes, Philippe Barth, Wolfgang Helbich, Florent Stroesser gearbeitet.
Das EVL tritt regelmäßig in den Festivals in Luxemburg und der Großregion auf, u.a. in Lintgen, Luxemburg, Marnach, Mensdorf, Hombourg-Haut, Moyenmoutier usw.
Für 2008/2009 gibt es Konzerte zur Weihnachtszeit mit Werken des Frühbarock, ein Projekt mit Kantaten von Dietrich Buxtehudezur Passionszeit und ein romantisches Konzert mit Balladen und Romanzen von Joseph Gabriel Rheinberger und Johannes Brahms im Sommer. Für Januar 2010 steht Bachs H-moll-Messe auf dem Programm.
Das EVL wird finanziert vom Kulturministerium Luxemburgs.

 

 

Réservations par la billetterie nationale 4708951 www.luxembourgticket.lu

 

 

compteur de visite au format image

Commenter cet article